LoLiTa : Logiciels Libres à Tahiti et dans les îles

Rencontre avec la fédération des associations d’handicapés

où il est question de formation et de recyclage...

dimanche 30 septembre 2007 par Pahure

Pia Hiro, Cécile Koessler et Arnaud Jordan se sont rencontrés samedi 15 septembre 2007 dans les locaux de la fédération des associations d’handicapés. Objectif : porter un projet intéressant l’association LoLita et la fédération autour de deux axes :
- organiser un atelier de récupération d’ordinateurs obsolètes
- monter une petite salle de formation aux logiciels libres (serveur + clients légers) utile tant à la fédération qu’à LoLiTa.

La réflexion commune est à son tout début.

Il y a environ un an, l’association LoLiTa a démontré la faisabilité d’un réseau de client légers organisés autour d’un serveur d’applications sous linux : une machine moderne relativement puissante permet de faire fonctionner jusqu’à une vingtaine de poste en réseau. Des machines très anciennes, simplement connectées à cette machine, servent de postes clients et retrouvent une deuxième vie. Ordinateurs Demodes Une Deuxieme Vie Possible Après avoir monté et laissé sur place un réseau fonctionnel à l’école de Rangiroa, l’association a choisi l’école maternelle Fareroi de Mahina pour tester la solution. Depuis un an déjà, le réseau de machines obsolète, récupérées à l’hopital donne satisfaction. La solution sera évaluée à la fin de l’année 2007, tant du côté de l’association que du côté des utilisateurs.

La fédération des handicapés pourrait se doter du même environnement. L’association LoLiTa peut envisager de mettre en place une solution équivalente. Elle agirait en tant que conseil pour :
- définir la prestation
- piloter le choix d’un prestataire
- contrôler et maintenir le réseau
- permettre son utilisation par une formation aux utilisateurs En contre partie, il est envisagé une utilisation de la salle par l’association LoLiTa à des fins de découverte, d’expérimentation ou de formation.

D’autre part, dans une autre salle, il est prévu de faire fonctionner un petit atelier de récupération de matériel informatique qui pourrait fonctionner selon les modalités suivantes : Les particuliers et les petites entreprises voulant se débarrasser de leur matériel informatique obsolète déposent leur matériel. Ils doivent s’acquitter d’une "éco taxe" équivalente à celle de la SEP (170 CFP le kilo). Après formation, une personne teste les différents composants, sépare ce qui peut être utile de ce qui est voué à la destruction. À ce stade, il peut être envisagé la revente de pièces détachées au public : mémoires, cartes, disque durs... Ensuite, suivant les demandes, des ordinateurs reconditionnés peuvent être redistribués, remontés en réseau pour des écoles ou associations... L’association LoLiTa s’occuperait de former les personnes afin de tester les ordinateurs. Une entreprise de Tahiti nous a proposé un local pour le stockage de gros volumes d’ordinateurs reconditionnés ou en attente de l’être.

Une réunion commune avec la SEP, la fédération des handicapés et LoLiTa est envisagée.

Au hasard du net, une association d’insertion en Polynésie : http://www.eirimahotu.org/


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2467 / 750193

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’association LoLiTa  Suivre la vie du site Travaux et projets   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.26 + AHUNTSIC , Powered by Mana

Creative Commons License