LoLiTa : Logiciels Libres à Tahiti et dans les îles

Libération : April : "Le grand public prend conscience des enjeux du logiciel libre "

samedi 27 septembre 2008 par Mrs Wilt

Le 19 mai dernier, cinq eurodéputés ont lancé une déclaration écrite sur l’utilisation des logiciels libres.

PDF - 49.3 ko

La demande était double. D’une part que le Parlement européen migre l’ensemble de son réseau informatique vers des logiciels libres. De l’autre que l’Union Européenne soutienne financièrement la recherche publique en matière de logiciels libres.

Pour être validée, la déclaration devait recueillir 393 signatures d’ici le 25 septembre 2008. L’April (Association de promotion et de défense du logiciel libre) a soutenue la démarche par un appel aux utilisateurs du libre, et par des animations à Bruxelles pour sensibiliser les députés européens.

Libération fait le point...

En mai dernier, cinq députés européens (NDLoLiTa : Jean-Louis Cottigny, Pierre Pribetich, Michel Rocard (PSE, FR), Bronislaw Geremek (ALDE, PL) et Daniel Cohn-Bendit (Verts, DE)) lançaient une déclaration écrite sur les logiciels libres. Ils demandaient à ce que le Parlement européen d’une part migre l’ensemble de son réseau informatique vers des logiciels libres, et d’autre part soutienne la recherche publique en matière de logiciels libres. Pour être validée, la déclaration devait recueillir 393 signatures d’ici le 25 septembre 2008. L’April (Association de promotion et de défense du logiciel libre) a soutenue la démarche par un appel aux utilisateurs du libre, et par des animations à Bruxelles pour sensibiliser les députés européens. Nous avons fait un point avec Alix Cazenave, chargée de mission au sein de l’April.

La déclaration a-t-elle reçue suffisamment de signatures ? Hélas, non. Malgré les efforts, elle n’a reçu que 153 signatures. Il faut dire que la période n’était pas trop propice avec tout ce qui se passait autour du Paquet Télécom. Les députés étaient déjà très sollicités, et il a été difficile de les sensibiliser sur cette thématique somme toute très secondaire par rapport au Paquet Télécom. La déclaration a cependant eu un certain succès auprès des députés français.

On est évidemment déçus, mais les animations ont quand même permis de sensibiliser et de montrer qu’on peut faire autre chose. Et que d’autres l’ont déjà fait. C’est ce qu’on appelle du « rising awareness » . Et on a aussi vu que les communautés du libre étaient prêtes à se mobiliser, on a reçu le soutien de nombreuses organisations.

Vous pensez relancer une action au niveau de l’Europe prochainement ? Oui, mais on va laisser passer les élections. Et cette fois, ça sera directement en collaboration avec les parlementaires. On souhaite les conseiller directement dans le contenu des textes, par exemple pour ajouter les enjeux sur les standards ouverts. Car, par exemple, au niveau de la Commission, il y a une recommandation pour l’utilisation du .odt [format texte d’OpenOffice, équivalent libre de la suite Office de Microsoft, ndlr], mais elle n’est pas appliquée.

Mercredi, l’April a reçu le prix spécial du jury des Lutèce d’Or dans le cadre de Paris Capitale du Libre. Une réaction ? Comme l’a très bien dit Benoît Sibaud [président de l’April, ndlr] dans ses remerciements, c’est la récompense pour un travail accompli et un encouragement à continuer. Quand j’ai commencé, fin 2006, on était 3-400, un an après, on était plus de 2000. Aujourd’hui, il y a 2460 adhérents.

Sur le site vous indiquez espérer atteindre les 5000 adhérents d’ici fin 2008... Oui, on met la barre haut. Mais 5000 adhérents, ça nous permettrait une visibilité financière, de pouvoir embaucher une nouvelle personne ou d’engager certains frais.

Et depuis 2006, vous avez vu un changement dans l’accueil des logiciels libres tant par les politiques que le grand public ? Au niveau des politiques, c’est très clair. Déjà, aujourd’hui, on est reçu. On nous écoute et on nous répond. Et les réponses sont souvent positives. Par exemple, aux Assises du numérique, on était les seuls représentants de la société civile, avec le WWF, à être présents en séance plénière. [Le 31 juillet, l’April a remis sa contribution à Éric Besson ndlr]. C’est la reconnaissance qu’on est devenu un interlocuteur important. Le sujet a pénétré les esprits des politiques, et ils sont maintenant prêts à montrer leur engagement. Au niveau du grand public, on a de plus en plus d’utilisateurs et d’adhérents qui ne sont pas des spécialistes. Moi-même, je ne suis pas une informaticienne. De plus en plus, le grand public prend conscience des enjeux du logiciel libre et des libertés informatiques.

Les prochains événements de l’April ? L’association sera aux Journées du Logiciel Libre qui se dérouleront à Lyon les 17 et 18 octobre, et nous sommes co-organisateurs du Forum Mondial du Libre qui aura lieu les 1er et 2 novembre à Paris.

La déclaration :

PDF - 49.3 ko

Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1730 / 772552

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le Libre ailleurs  Suivre la vie du site La revue de presse du libre   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.26 + AHUNTSIC , Powered by Mana

Creative Commons License