LoLiTa : Logiciels Libres à Tahiti et dans les îles
Site pilote pour un réseau sous Linux

LoLiTa choisit l’école Fareroi de Mahina

LoLiTa a choisi l’école Fareroi de Mahina

vendredi 23 mars 2007 par Pahure , Mrs Wilt

Voilà une salle informatique qui est le résultat de trois années de travail de la directrice, Mme Chantal MOEROA et de trois années d’efforts des parents d’élève du quartier Fareroi de Mahina. Petit à petit, ils sont arrivés à réunir la somme nécessaire pour doter l’école d’un réseau de dix postes pour les enfants.

Mais à l’arrivée, personne n’est satisfait ! Tout fonctionne pourtant bien mais il manque... des logiciels.

« Je ne voulais pas qu’on pirate des logiciels ; ce n’est pas normal dans une école, nous devons montrer l’exemple. »

Alors l’association paye les licences du système d’exploitation et se retrouve avec un traitement de texte sommaire et un navigateur.

Autant dire quasi démunie : « J’avais une jolie salle avec des ordinateurs sans intérêt pour les enfants. Il me restait à régler l’anti-virus tous les ans...

J’en étais là quand j’ai vu un article des Nouvelles de Tahiti sur LoLiTa et les logiciels libres. J’ai découvert pour la première fois LINUX et jai vu la démonstration du réseau de machines de récupération lors de la Fête de la Science : je voulais la même chose pour nos enfants ! »

Convaincue d’en faire son site pilote, l’association LoLiTa décide d’agir en trois temps.

JPEG - 43.4 ko
Chantal Moeroa, directrice de l’école Fareroi et Arnaud Jordan, de l’association LoLiTa

Des logiciels libres sous Windows

Elle propose d’abord d’essayer les logiciels libres sous Windows de la compilation FenuaSoft.

En tête : OpenOffice pour les maîtresses, Gcompris et TuxPaint pour les petits. Il s’agit de familiariser de très jeunes enfants (2 à 5 ans, nous sommes en maternelle) à la pratique de l’informatique, c’est vrai, mais il y a d’autres objectifs : « socialiser, entrer dans les apprentissages et aussi permettre aux parents d’élèves d’accéder à la salle pour faire le lien entre la maison et l’école, pour pouvoir, pourquoi pas, se réconcilier avec l’école, prendre un nouveau départ en temps qu’adulte : une remise à niveau, un stage de formation, une aquisition de compétances... » précise Chantal.

Elle nous raconte une expérience, réalisée en quelques semaines. « Nous avions un enfant agressif, presque asocial. Quelques séances sur Tuxpaint ont eu un effet pratiquement magique : il s’est calmé, il a constaté qu’il pouvait réaliser des choses, il s’est ouvert aux autres. Il joue aux échecs, maintenant ! »

Le grand saut

On aurait pu en rester là : OpenOffice, Gcompris, TuxPaint, Firefox... les machines sont suffisamment puissantes.

Angélique, la formatrice, n’est pourtant pas tout à fait satisfaite. Il y a toujours une machine qui a un souci : l’antivirus qui couine pour l’une, la résolution à revoir pour l’autre, un logiciel à installer là, un autre à régler : « je passe mon temps à faire le tour de la salle ».

LoLiTa passe alors à la phase 2. Il suffit d’investir 15 000 CFP dans des barrettes de mémoire et l’une des machines du réseau fait office de serveur. Les autres machines deviennent alors les clients de ce serveur.

C’est possible avec LINUX sans aucun frais de licence. Cela nécessite tout de même un certain savoir-faire, que les membres de l’association partagent à cette occasion avec des étudiant en licence TechnI’com de l’Université de la Polynésie française.

Le résultat de l’opération : 10 postes sous LINUX mais une seule machine à mettre à jour. Tout se passe sur le serveur d’applications. Ainsi, lorsqu’un nouveau logiciel y est installé, il est immédiatement disponible sur tous les postes. L’accès internet est contrôlé en un seul point et le système permet de protéger les accès et de les sécuriser. LINUX est un système solide, pas très sensible aux virus (il en existe très peu et ne sont pas très dangereux). On peut donc sans trop de difficulté laisser des machines en fonctionnement et les administrer à distance.

Objectif formation

L’association propose maintenant une année de travail en commun. Fareroi a été choisie comme site pilote par LoLiTa et elle s’engage sur la durée. Pendant un an, l’association sera à l’écoute des utilisateurs afin de répondre à leurs besoins, dans le cadre de leurs activités pédagogiques et en fonction de leur niveau de connaissance en informatique. Pendant ce temps, l’association s’engage dans une action de formation des utilisateurs de la salle (prise en main de l’interface graphique, gestion des liens et des utilisateurs, utilisation des menus, choix de nouveaux logiciels, ajout ou suppression d’un logiciel, ajout d’un nouveau poste dans le réseau, élaboration de séquences d’apprentissage sur des logiciels ouverts, mise à jour du réseau...

Les objectifs à atteindre seront fixés en concertation avec les utilisateurs. Il s’agira d’exploiter au mieux l’offre logicielle libre qui est très diverse. Il se pourrait même, LoLiTa essaiera de le susciter, que se trouve des développeurs qui adaptent les logiciels aux spécificités locales. Comme le code est ouvert, ce pourrait devenir un beau projet d’études d’un étudiant en informatique...

Dernière étape

Enfin, last but not least, l’association LoLiTa va procéder au remplacement des postes modernes, beaucoup trop puissants pour n’être que des clients passifs par des machines anciennes et qui fonctionnent sans disque dur. Il s’agira finalement d’un réseau très économique. Les machines modernes trouveront leur place dans les salles de classe, et seront destinées au travail des maîtresses. Gageons qu’on demandera bientôt aux bénévoles de LoLiTa de les passer sous LINUX.

L’association maintiendra bénévolement ce réseau jusqu’à fin 2007, afin qu’il reste performant. En janvier 2008, le partenariat sera évalué.

Cette école maternelle de Mahina bénéficie de la démonstration de faisabilité d’un réseau client-serveur sous LINUX, entièrement installé et maintenu par les bénévoles de l’association LoLiTa avec l’aide d’étudiants de l’Université de la Polynésie française.

LoLiTa souhaite que l’équipement de la salle informatique de l’école Fareroi au moyen d’un réseau Linux Terminal Server (LTSP) soit une vitrine de l’usage des logiciels libres en milieu scolaire, afin de démontrer que le choix du libre est un choix réaliste, concret, économique et porteur d’avenir, car inclus dans une démarche de développement durable et de progrès.


info portfolio

Les livres ont fait un peu de place pour les ordinateurs. Chantal Moeroa, directrice de l'école Fareroi, et Arnaud Jordan, de (...) Jean-Denis Girard, de l'association LoLiTa et deux étudiants en licence (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3820 / 750193

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’association LoLiTa  Suivre la vie du site Nos réalisations   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.26 + AHUNTSIC , Powered by Mana

Creative Commons License